Ars Moriendi

abusus

L’estime bien souvent irréfléchie qu’on accorde aux lois anciennes, aux anciennes coutumes, aux anciennes religions, est à l’origine de tout le mal du monde

Georg Christoph Lichtenberg

Publicités

2 réflexions sur “Ars Moriendi

  1. « Sétoc répondit: Il y a plus de mille ans que les femmes sont en possession de se brûler. Qui de nous osera changer une loi que le temps a
    consacrée? Y a−t−il rien de plus respectable qu’un ancien abus? La raison est plus ancienne, reprit Zadig. »

Quelque chose à déclarer ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s