Risquer sa vie pour cueillir un myosotis

La visite que Chaissac attend le plus est celle du facteur qui lui apporte les réponses à ses innombrables lettres. Car quand il ne peint pas, il écrit, des lettres par centaines, à des amis et même parfois à des inconnus tirés au sort dans l’annuaire du téléphone, mais aussi des contes et des poèmes.

in Gaston Chaissac, poète rustique et peinte moderne

Publicités